www.michelberetti.net
"... et la Lune sera noire"

En 1964, la Zambie, ancienne colonie britannique, devient indépendante. La presse anglophone, qui se rend à Lusaka à l'occasion des cérémonies, prend connaissance avec stupéfaction du programme spatial d'Edward Mukuka Nkoloso, qui assure que la Zambie va battre les Etats-Unis et l'URSS dans la course à l'Espace (l'humanité n'a mis le pied sur la Lune qu'en 1969). Coiffé d'un casque de combat, une cape de soie chamarrée sur les épaules, Nkoloso fait faire à ses cadets de l'espace qu'il appelle "Afronautes" une batterie d'exercices bizarres, les catapultant dans les airs depuis le sommet d'arbres courbés pour leur faire ressentir l'apesanteur, les faisant dévaler une colline dans un baril pour les endurcir aux vibrations du décollage etc.

"Nous allons sur Mars", titre la presse, interloquée, citant Nkoloso qui donne ses interviews avec un sérieux imperturbable. Il veut envoyer sur Mars une jeune fille, Matha Mwamba, en compagnie de deux chats pour la distraire pendant ce long voyage et pour vérifier que l'air est respirable sur Mars, et d'un missionnaire - mais ce dernier a été dûment chapitré : il ne devra pas convertir les indigènes de force...

La presse occidentale, moqueuse ou ouvertement raciste, ne voit pas la drolatique et féroce critique du colonialisme à l'oeuvre dans le programme spatial de Nkoloso.Aucune fusée ne s'est envolée de Zambie vers la Lune et vers Mars. La jeune Matha Mwamba, enceinte, retourne dans son village. Loin d'être un imbécile, Nkoloso mise sur le savoir dans la jeune Zambie que la colonisation a laissée largement analphabète. Tout en se moquant subtilement des Occidentaux, il a fait entrer l'Afrique dans le rêve de l'exploration spatiale : l'Afrique peut le faire, et elle le fera.

"… et la Lune sera noire" sera le prochain spectacle que nous préparons avec Alima Togola  pour 2022.
Alima Togola sera Matha Mwamba, la jeune Zambienne précipitée dans une gloire mondiale par la presse anglophone puis dans l'anonymat de la vie d'une épouse villageoise. Quels furent les rêves de Matha Mwamba ?

"... et la Lune sera noire" est un projet de spectacle soutenu par l'Institut français du Mali.

Première étape de la réalisation : l'article publié dans le numéro 20 de la revue Espace(s) du Centre national des Etudes Spatiales CNES / Observatoire de l'Espace : Michel Beretti, "... et la Lune sera noire".

La photographie d'Alima Togola (sur la Lune) est de Patrick Thiess (IFMali).
 
Couverture de la revue Espace(s), no. 20