www.michelberetti.net
Œuvres

On trouvera dans « Œuvres » notices et distribution à la création pour les pièces de théâtre, livrets d’opéra, adaptations, traductions, formes hybrides, par ordre chronologique des plus récentes aux plus anciennes.
Affiche de Trop de diables sous leurs jupesQuelque part en Afrique de l’Ouest, une cour commune où des femmes cuisinent, étendent leur linge, bavardent, plaisantent, jouent la comédie de leur vie, parlent de sexe, se disputent, se confient et s’affrontent. Cinq destins de femmes, prises entre leur désir d'indépendance et leur résignation devant la domination des hommes qu'elles ont favorisée souvent elles-mêmes...
 
Diderot à Langres 2010Le Droit n'est pas la Justice, et la Morale n'a parfois rien à faire avec elles. Mais si nous cédons au désir perpétuel d'emboîtement de notre corps avec celui ou ceux des autres, ces machines désirantes, que devient la société ? Dialogue philosophique et animé, l'Entretien d'un père avec ses enfants demeure d'une surprenante actualité.
 
Lumieres ZavtraSeptembre 2013 : le Collectif Zavtra reprend des textes de Lumières ! et d'autres scènes écrites au fil des années sur, autour de Voltaire, notamment pour la "Fête à Voltaire" de la Ville de Ferney-Voltaire.
 
vignette Diderot Carliere - PommerayeLe mariage est une loi trop contraignante pour l’inconstance humaine, et le désir ne saurait être soumis à une règle, mais s'il n'y a ni loi, ni règle, la société peut-elle subsister ? Comment accepter le risque de n'être plus aimé ? Les fictions de Diderot sont des laboratoires où des cas de conscience, des anecdotes, des hypothèses sont soumises à l"épreuve de la pensée et du sentiment.
 
Il y a de nombreuses années de cela, un ami metteur en scène demanda à un homme déjà âgé de déclamer des textes d’Aristote devant la porte du théâtre en prologue à une de mes pièces. Cet homme, qui avait été longtemps le barman du « Bagdad » à Genève, mis à la retraite par la démolition de son café, était né juste après le génocide arménien...
 
Zazie dans le métro opéra pour enfants"Napoléon, mon cul !" Zazie, c'est avant tout l'adaptation du roman le plus connu de Raymond Queneau, Zazie dans le métro, qui raconte les rocambolesques aventures d'une gamine provinciale montée à Paris pour voir son oncle Gabriel. Ajoutez-y l'Orchestre National d'Ile-de-France, deux chanteurs lyriques et un conteur, et on embarque pour une découverte de Paris sauce Zazie ! La petite Zazie arrive de province avec un seul rêve en tête : monter dans le métro parisien..."
 
Affiche Cordes classiques, Temps modernes, Limoges, 2012Cordes classiques, Temps modernes est un concert-spectacle qui accorde musique et théâtre, faisant alterner les morceaux du concert avec des scènes dramatiques. Faisant se succéder sur la scène trois générations de musiciens, Cordes classiques, Temps modernes convie les spectateurs à la traversée du 20e siècle. Jamais on n’avait vu de tels bouleversements dans les arts, notamment dans la musique, se heurter avec des révolutions, des régimes dictatoriaux, deux guerres mondiales, des génocides. L’évolution des formes musicales s’en est trouvée brisée, déviée, ou a emprunté d’autres chemins, tandis que les musiciens se retrouvaient dispersés, réduits au silence, ou assassinés...
 
Affiche pour Akwaba To NoëLe Père Noël a déjà fini sa tournée quand on lui apporte une dernière lettre : elle provient d’un petit village africain oublié. Il reprend sa hotte, tandis que ses rennes protestent puis se disputent, démantibulant le traineau et provoquant sa chute au milieu de la place du village. Une fois remis de ses émotions, comment distribuera-t-il ses jouets quand il n’y a d'autre cheminée que celle du forgeron ? Sa barbe et sa houppelande sont insupportables sous le climat des tropiques, mais un Père Noël en pagne et rasé est-il encore un Père Noël ?
 
L'Odyssée de l'Univers Prologue : NewtonQuoi de plus banal que la chute d'une tartine du côté du beurre? C'est une expérience que chacun de nous a pu faire et qui illustre parfaitement la loi de Murphy (loi de l'emmerdement maximum). La chute d'une tartine beurrée illustre aussi la loi de la gravité (...).
 
Qu'y a-t-il après la mort? Comment survivre à cette question quand on est un matérialiste athée? Diderot répond : notre corps se décompose en molécules et recrée des combinaisons nouvelles à l'infini ; si le marbre est de la chair, si la matière est sensible, si elle ressent, alors notre mort n'est qu'un épisode dans l'universel flux de la vie... Ce dialogue est un "pasticcio" à partir de différents écrits et lettres de Diderot. 
 
 
<< précédents    31 à 40 sur 130    suivants >>