www.michelberetti.net
Les enfants du chaos
Roger Martin du Gard effectue trois voyages à Berlin, les deux premiers en 1932, le dernier en 1938. Lors des deux premiers séjours, il fait parler les gens de la rue devant un « Schnellimbiss », souvent des chômeurs à qui il paie une bière et une saucisse, un art de la confession d’autrui qu’il a toujours possédé. Il s’intéresse aussi aux pratiques sexuelles des Berlinois. À l’Institut de Recherches scientifiques sur la Sexualité des Dr Magnus Hirschfeld et Félix Abraham, il observe des cas de perversions sexuelles et interroge les patients venus consulter...
 
 
 
Les "Marguerites" continuent de pousser... (2017)
Mali : Les Marguerites ne poussent pas dans le désert, En coupleLes Marguerites ne poussent pas dans le désert continuent de se jouer au Mali. C'est pour la même compagnie théâtrale de Mama Koné que Michel Beretti écrit actuellement deux pièces, l'une sur le rôle décisif - et oublié - des femmes dans la chute de la dictature au Mali en mars 1991, l'autre sur un petit groupe de femmes de différents pays africains, migrantes clandestines dans la banlieue parisienne, chacune apportant sa langue et sa culture...
 
La disparition de Majorana (2017)
La disparition de Majorana, conférence-performance, « vraie-fausse » conférence scientifique et théâtrale inspirée de Pirandello, se déroule parallèlement à 2 partitions aléatoires, la musique électronique du compositeur autrichien Bruno Liberda, la projection de reconstitutions de collisions de particules et d’images de webcams à Naples, à Valencia (Venezuela)… Tous renseignements, écrire à cont@ct sur ce site.
 
Portraits imaginés (2017)
Après Le chef d’oeuvre inconnu du Musée de Limoges, Loin de Gaza etc, suite des lectures-performances dans les Musées avec ces Portraits imaginés pour le Musée de Morlaix. Chacun des tableaux choisis représente une énigme que le texte tente de percer - ou d’en imaginer la solution.